Les ados, pas simple, comme par exemple l’ado, qui reste ado ? J’en ai un, chouette... Mais ne nous égarons pas. Today, c’est le « post ado » qui m’inspire. J’en ai deux dans la ligne de mire là. Donc, OK, maintenant ado, ça suffit, c’est qu’on bosse nous maintenant, alors maintenant faut arrêter de nous prendre pour des mômes. OK OK !!

Appelons la première Pénélope, grandes études, milieu un peu intello, la fierté de ses deux parents, notre fifille bien sage. La fifille se positionne comme très intelligente et donc tu n’es jamais à l’abri d’une répartie d’analyse politique ou économique pour te faire comprendre que toi, t’as encore rien compris. Il te faut encore progresser petit scarabée. Bon, OK. Tu y va à la manif ? Ben ouais, j’irai acheter ma robe après. Comme la mère aimait s’investir beaucoup dans la vie de La Famille, fifille a pris le relai, par exemple pour organiser la gestion des cadeaux de Noël de la famille. Moi, je dis super !, bien !, positif !

Hélas me voilà à jouer le négatif. Pourquoi ? Parce que La Famille marche sur trois pattes, tous ceux qui veulent le voir le voit, tous ceux qui ne veulent pas le voir ne le voit pas ! Fifille, elle, ne le voit pas, malgré les grandes études et les certitudes. Faut dire que sa mère le voit, mais… ne veut pas le voir, encore une autre catégorie, la catégorie autruche mais toujours avec un œil dans le cou juste au dessus du sable, bref ! Moi, je le vois, et je veux bien le voir, mais, je suis le seul dans ma catégorie, ouh là, pas bon pour moi ça, où est mon hymper !!

Alors cette année, moi, l’organisation des cadeaux de Noël…, le fait même de faire des cadeaux, plus rien à cirer. Eh tu déconnes, et l’esprit de Noël ? Si ça consiste à mettre du vernis sur du bois pourri non décapé, merci. Alors là, fifille, elle est perdue, elle, elle faisait juste ça pour rendre service. Si ya tempête, je refile vite le dossier à…Maman !! Eh ouais post ado, ça permet encore de pouvoir bénéficier des protections. Donc, le devant de la scène, mais que quand ça risque rien. Chui vraiment méchant… Eh ouais, c’est ça un dark blog !

Prenons maintenant, allez, on va dire Gertrude. Mère complètement à l’ouest et totalement égocentrique. La môme, petite, en or massif. Ma mère, OK, j’la casse pas, mais je tisse des liens avec toutes les personnes bienveillantes pour moi. La gamine parvient à l’état de sagesse dès l’adolescence, un miracle !

Eh merde, c’était trop tôt. Je la revois cet été : j’ai un boulot, la gueule dans le Smartphone toute la journée, je m’affirme, tout pour ma gueule, je ne m’intéresse absolument pas à toi, où est la piscine, le camping est naze, j’raconte tous mes délires d’anciens combattants avec ma copine que je suis et qui me suit partout, attend j’ai un truc sur snabchat. Putain le choc thermique !

Depuis, j’ai eu des échos, i parait que « j’ai changé ». A priori pas en bien ! Je s’rais devenu… triste. Tu m’étonnes ! Triste à mourir tu veux dire. Pour une fois qu’on en avait une qu’était pas tombé dans la maladie du siècle. La maladie du siècle ? L’égo, putain, l’égo, c’est de pire en pire. Si ça continue, moi j’me tire. Elle, elle se tire, elle va chez les british. Eh ouais, c’est là-bas qu’i faut aller pour réussir. Réussir quoi en fait ? Ben…, réussir, c’est tout.

Ouais, pour moi aussi c’est tout, fermez le ban.

Partir-seul-–-Comment-profiter-d’un-voyage-en-solo